Histoire, Nature, Progrès… en Harmonie… à Rexton

Construction navale


 

Jardine de quatrième génération, Robert et John (“Old Jock”), furent les premiers Jardine à travailler en tant que constructeurs de navires, quand ils fondèrent l’entreprise R & J Jardine en 1821. En dix ans, les frères construisirent sept navires dans la région de Rexton. En 1831, Robert déménagea dans la province du Haut-Canada, mettant fin au partenariat des deux frères. Leur séparation se fit, de toute évidence, en bons termes puisqu’en 1834 “Old Jock” baptisa un tout nouveau navire le John and Robert, en l’honneur de son frère.

The Maple Leaf built by Sam Girvan circa 1911

The Maple Leaf built by Sam Girvan circa 1911

“Old Jock” Jardine et ses neveux, John et Thomas Jardine émigrèrent de l’Écosse au Canada à bord du North Star en 1816. Avec l’aide de ses neveux, “Old Jock” construisit le premier de 57 navires, le Ellen Douglas, en 1819. En 1844, il déménagea à Liverpool, en Angleterre, où il fonda l’entreprise John Jardine and Son. Il habita à Liverpool jusqu’à sa mort, en 1874.

 

 

Edward A Cohan, 1921

Edward A Cohan, 1921

John et Thomas Jardine suivirent les traces de leur oncle et fondèrent ici leur propre entreprise de construction navale nommée J. & T. Jardine. La formation de cette nouvelle entreprise découlait entre autres de désaccords entre John et Thomas et leur oncle “Old Jock”. J. & T. Jardine devint une entreprise fructueuse qui construisit au moins 19 navires entre 1839 et 1884. Tous ces navires furent construits sur les côtes de la rivière Richibucto. Un de leurs navires, le Intrepid, transporta de nombreux pionniers de l’Europe jusqu’à Rexton, pendant les années 1840.